Notreavionsolairepoursuitsonévolution

Des ailes plus légères

Nous avons beaucoup appris l’an passé, et notre projet bénéficie de ces nouvelles connaissances. Ainsi, les ailes de SolarStratos seront désormais équipées de longerons « nouvelle génération ». Une fois les tests de résistance effectués, ils seront implantés dans les ailes et permettront de gagner 10 kg par aile ! La conséquence directe en vol est la diminution de la consommation d’énergie, donc du nombre et du volume de batteries à embarquer. Le but est toujours de pouvoir voler avec un minimum de poids. Au final, le poids de l’avion ne devrait pas dépasser les 600 kg, pilote compris.

Une plus grande envergure

Doté de ses nouvelles ailes, SolarStratos mesurera 2 mètres de plus d’envergure et ce n’est pas rien ! Pourquoi 2 mètres de plus ? Les « winglets » (extrémités des ailes), qui mesurent 1 mètre chacun, ont vu leur longueur doublée. Ces transformations permettront à l’avion solaire de gagner en stabilité. Ce dernier gagnera en performance, par rapport à ce qui avait été imaginé lors de sa création. Le nouveau design des ailes garantira par ailleurs un meilleur écoulement de l’air sur les ailes et diminuera « la traînéetrainée ». Corollaire de cette modification, SolarStratos diminuera sa consommation en énergie.

Train rétractable

Le train d’atterrissage actuel de SolarStratos est fixe. Cela signifie qu’il ne se rétracte pas durant les phases de vol. Pour les futurs vols en haute altitude, le train d’atterrissage sera modifié et deviendra rétractable. Cela diminuera la résistance aérodynamique et par conséquent “la trainée” qui affecte l’avion. Le train rétractableretractable permettra par ailleurs d’améliorer la vitesse de l’avion en vol.

Le simulateur de vol adapté

Dans la conquête de la stratosphère en avion solaire, une grande partie des tests se déroulent à bord du simulateur de vol conçu spécialement pour SolarStratos. Or, pour pouvoir se mettre dans des conditions réelles ou le plus proche de celles-ci, il est nécessaire d’adapter régulièrement ce simulateur. Que ce soit au niveau du logiciel de vol ou des commandes, tout doit être pensé pour permettre au pilote de préparer ses futurs vols. Les gestes acquis dans le simulateur doivent devenir des automatismes. Notre simulateur a donc été équipé du logiciel de simulation de vol X-Plane 11. Ce logiciel permet, par exemple, de calculer en permanence le comportement aérodynamique de l’avion. Il est fourni avec des outils de développement permettant de faire voler ses propres créations. Dans notre cas, il nous offre la possibilité d’introduire nos propres paramètres.

Le Prix Nobel de chimie 2017 rend visite à SolarStratos

Le Professeur Jacques Dubochet, Prix Nobel de chimie 2017, nous a fait l’honneur d’une visite, à notre base de Payerne. L’occasion pour quelques membres de l’équipe d’échanger avec cet homme d’exception. Une rencontre passionnée et passionnante.

Un cher ami nous a quittés

Jean Revillard, photographe officiel de SolarStratos, est décédé le 4 janvier 2019 à Huelgoat, en France, lors d’une séance de prise de vues. Lauréat de deux World Press Photo en 2008 et 2009, il avait rejoint notre équipe en 2017. Précédemment photographe de SolarImpulse, il était passionné par l’aéronautique et préoccupé par l’environnement; notre projet lui permettait de combiner ces deux éléments. Jean nous manque beaucoup, et restera dans nos cœurs!

A l’horizon 2019

L’année 2019 est une année déterminante. Tests des ailes, vols d’essai à deux, vols en moyenne altitude, prise des commandes de SolarStratos par Raphaël sont déjà au programme. Pour l’équipe, les objectifs sont clairs dans la conquête de la stratosphère, l’avion doit être capable d’établir des premiers records durant cette année charnière.