Unecombipourl’histoire

Le team SolarStratos en mission à Moscou

A l’heure où vous découvrez cette newsletter, Raphaël Domjan et plusieurs membres de l’équipe SolarStratos sont à Moscou, chez notre partenaire Zvezda, pour y effectuer des essais de la combinaison spatiale solaire que Raphaël portera lors de son vol dans la stratosphère. Des tests de plusieurs heures en chambre d’altitude sont au programme, avec un suivi médical par télémétrie de Raphaël, par notre médecin et les équipes de Zvezda.

Les tests permettront de simuler un vol à 25’000 mètres d’altitude, par une température de -75 degrés Celsius.

Ce voyage en Russie est également l’occasion pour l’équipe de présenter notre Mission SolarStratos, son objectif ambitieux et le savoir-faire qui entoure notre éco exploration. Plusieurs présentations sont organisées en marge du voyage, dont une à l’Ambassade de Suisse à Moscou, à l’Université Technique d’Etat de Moscou Baumann, ainsi qu’auprès de cosmonautes russes.

Une combinaison spatiale révolutionnaire

Indispensable pour atteindre ces altitudes extrêmes. La combinaison spatiale devra protéger Raphaël en régulant notamment la température et la pression. Elle devra également résister aux rayonnements solaires et fournir l’oxygène nécessaire à notre stratonaute. A cela, s’ajoutera le fait que Raphaël doit pouvoir conserver une certaine mobilité afin de piloter SolarStratos dans les meilleures conditions.

Développée par notre partenaire Zvezda, la combinaison spatiale Sokol-KV2,est utilisée par les cosmonautes et astronautes comme combinaison de secours en cas de dépressurisation du vaisseau Soyouz. Dans le cas de SolarStratos, nous disposons d’une quantité d’énergie limitée. La différence fondamentale réside dans le fait que l’énergie alimentant la combinaison proviendra de l’énergie solaire récoltée par l’avion SolarStratos durant sa montée dans la stratosphère

Cette combinaison présentera deux atouts majeurs. Le premier : une très faible consommation en énergie ; le second : un poids inférieur à 30 kg.

L’avion évolue

Notre avion solaire SolarStratos a passé l’hiver du côté de Berlin, afin d’y subir quelques travaux de perfectionnement et certains réglages. Une nouvelle dérive a été installée, diminuant le poids de plus de un kg. Un nouveau train d’atterrissage plus grand remplace l’ancien. Il garantira une meilleure stabilité et permettra d’utiliser une hélice plus grande. Des aérofreins efficaces ont par ailleurs également été installés.

Afin de gagner en résistance, les longerons ont par ailleurs été renforcés. Des tests de rigidité des ailes sont actuellement en cours.

Objectifs, premier vol biplace

Notre avion solaire SolarStratos sera de retour à Payerne courant mai. Nous allons dès lors pouvoir reprendre les vols, avec comme objectifs à moyen terme un premier vol biplace, dans l’optique d’atteindre les 3’000 mètres, mais également les premiers tours d’hélice de Raphaël aux commandes. Nous devrions être en mesure d’effectuer, avant la fin de l’année, un vol jusqu’à 10’000 mètres d’altitude, nous permettant de devenir l’avion solaire et électrique habité le plus haut de l’histoire.

Avec nos salutations stratosphériques!
L’équipe SolarStratos